Le CERN et le CNRS

                                                                                                        Le CERN

    L'organisation européenne pour la recherche nucléaire, plus connu sous le nom de CERN (conseil européen pour la recherche nucléaire) , est un des plus grand centre de physique des particules du monde. Il se situe en Suisse, à quelques kilomètres de Genève dans la commune de Meyrin près de la frontière franco-suisse.
    
    C'est le français Louis de Broglie, Prix Nobel de physique en 1929, alors que la recherche européenne en physique est quasi inexistante, qui lance l'idée de créer un laboratoire scientifique européen lors de la Conférence européenne de la culture tenue à Laussane en 1949.

    C'est en 1952, avec le soutien de l'UNESCO, qui à l'époque favorise la création de laboratoires scientifiques, que onze gouvernements européen décident de créer un Conseil Européen pour la Recherche Nucléaire (CERN). Le site où les installations  du CERN seront implantés sera situé ce sera en Suisse, sur la commune de Meyrin, située contre la frontière franco-suisse, près de Genève. Il a été décidé lors d'une réunion à Amsterdam. Les travaux ne commenceront pas avant le mois de mai 1954.

    Le 29 septembre 1954, la convention du CERN est ratifiée par 12 États européens et le CERN est officiellement créé ; il se nomme maintenant Organisation européenne pour la Recherche nucléaire.

    En 1957, le premier accélérateur, le Synchro-Cyclotron (SC) à protons, est mis en service.

    Le 5 février 1960, le premier gros accélérateur, un synchrotron à protons (PS), du CERN est inauguré par le physicien danois Niels Bohr.

    En 1965, le gouvernement français accorde le droit au CERN d’agrandir son domaine sur le sol français. La même année, la construction des anneaux de stockage à intersections (ISR) est approuvée, leur mise en service est prévue pour 1971.

    En 1967, un accord est passé avec la France et l’Allemagne pour la construction d’une chambre à bulles à hydrogène.

    En 1971, un second laboratoire est construit pour y placer le Super Synchrotron à Protons (SPS) de 7 kilomètres de circonférence. En 1976, les deux laboratoires seront réunis.

    En 1981, il est décidé de construire le Large Electron Positron collider (LEP ou Grand Collisionneur Électrons-Positons en français), dans un tunnel d’une circonférence de 27 kilomètres. Il est alors le plus grand accélérateur de particules du monde et le plus puissant collisionneur de leptons. Ce n’est qu’avec le LHC, grand collisionneur de hadrons, mis en service le 10 septembre 2008 et qui réutilise son tunnel, qu’il est détr&oci

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site